Enfin arrivé à destination, mais au lieu des sentiments de bonheur, l'épuisement et la fatigue prennent la relève : le décalage horaire.
Nous vous disons ce que vous devez savoir sur le méchant compagnon de voyage longue distance et vous donnons quelques conseils pour votre biorythme.



Qu'est-ce que le décalage horaire ?
Avec le décalage horaire semestriel, l'horloge n'est tournée que d'une heure en avant ou en arrière - mais cela touche quand même beaucoup de gens. Imaginez maintenant qu'un décalage horaire soit presque comme deux énormes décalages en un temps très court. Il est très difficile pour le corps de s'adapter aussi rapidement au rythme changeant.
Le rythme naturel veille-sommeil est perturbé, l'attention et la capacité de décision peuvent être altérées. D'autres symptômes courants sont possibles : des problèmes de nausées et d'estomac.

Combien de temps dure le décalage horaire ?
Selon une règle empirique, le décalage horaire est pratiquement proportionnel aux fuseaux horaires que vous traversez. Ainsi, après cinq fuseaux horaires, le corps a besoin d'environ cinq jours pour se régénérer complètement. Le plus grand décalage possible est de 13 heures. D'ailleurs, les vols vers l'ouest sont généralement plus confortables pour nous. Ceux qui s'envolent pour l'Asie sont souvent plus mal lotis.
La raison semble tout à fait plausible : si vous voyagez d'est en ouest, vous atterrissez souvent en fin d'après-midi et vous n'avez qu'à vous sauver jusqu'au soir, jusqu'à ce que vous tombiez au lit mort de fatigue à un moment donné. Mais ceux qui volent d'ouest vers l´est atterrissent souvent le matin ou à midi le lendemain. C'est une situation assez mouvementée qui fait que certaines personnes tombent immédiatement au lit, ce qu'il ne faut pas faire, cependant.
Lors de courts trajets, il est donc souvent inutile d'ajuster l'horloge interne au nouveau rythme. Toutefois, si vous passez plus de temps dans un nouveau lieu, vous devez vous préparer au changement.
Avec quelques conseils, cela peut être simplifié :

De l´avion immédiatement dans le lit ?
Peu importe votre fatigue, tant qu'il fait jour, vous devez rester éveillé. Si vous vous couchez très fatigué, vous vous réveillez rafraîchi et pouvez profiter pleinement de votre premier jour de vacances. Mais si l'on atterrit tard dans la nuit, on peut aussi tout simplement aller se coucher, mais attention ! Mettez un réveil, car il est plutôt contre-productif de dormir jusqu'à 2 heures de l'après-midi. Il faut s'adapter au nouveau rythme jour-nuit.

Lumière du jour pour l´horloge interne
Il est conseillé de passer le plus de temps possible à l'air libre et à la lumière du jour. De cette façon, l'horloge interne retrouvera plus rapidement le bon rythme. La lumière du jour est particulièrement adaptée en combinaison avec un peu d'exercice. Les deux aident à rester éveillé et concentré.
La première nuit suivant l'arrivée, il est important de dormir suffisamment. Même les activités intenses doivent être évitées les premiers jours afin que le corps ait suffisamment de ressources pour s'habituer au nouveau rythme.

Sieste de premier secours - Powernap
Afin de rester en forme après un décalage horaire, de courtes siestes peuven aider le corps à s'habituer au nouveau rythme plus rapidemenet. Fermer les yeux 15 minutes équivaut à deux tasses de café.

La mélatonine est-elle utile avant le coucher ?
En règle générale, les somnifères ne sont pas recommandés pendant les vols, car ils entraînent une fatigue extrême, voire une incapacité à agir en cas d'événements imprévus ou d'urgence.
Cependant, il est probable que la mélatonine - également connue sous le nom d'hormone du sommeil - puisse être utile pour combattre le décalage horaire.
Dès que notre niveau de mélatonine dans le corps augmente, nous sommes fatigués. L'hormone peut être achetée à la pharmacie et prise deux heures avant le coucher - elle nous prépare doucement à l'heure du coucher.
Néanmoins, cette méthode est controversée. Le cas échéant, la préparation doit être prise à l'heure du coucher souhaitée sur le lieu de destination. Renseignez-vous au préalable auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.
N'utilisez pas ces informations comme seule base pour des décisions liées à la santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous avez des problèmes de santé.